REVUE 1000 REPORTERS les experts pro-SAP dénoncés

Revue 1000 reporters

Deux journalistes d’investigation, en partenariat avec le Centre G.W. Williams pour le journalisme indépendant et appuyé par une subvention du Fonds pour le journalisme d’investigation, ont longuement enquêté dans plusieurs Etats américains sur les dysfonctionnements judiciaires qui mettent des enfants en danger. Leur investigation confirme l’étude de Silberg et coll., commanditée par le ministère de la justice américaine : de nombreux enfants sont remis à un père abuseur et maltraitant au nom d’une soi-disant aliénation parentale faite par la mère.

Une des raisons qui amène les juges à prendre de telles décisions gravissimes pour les enfants est le choix des experts !

Dans le premier cas , celui du petit Daniel, cité par les journalistes, l’expert était William Bernet.

Or, il est important de souligner que W. Bernet a été le chef de file d’un collectif auquel le psychiatre et expert Paul Bensussan était fier d’appartenir, qui a milité sous forme d’un lobbying intense, pour que l’aliénation parentale soit incluse dans la nouvelle mouture du DSM V, ce qui a été refusé par la communauté scientifique « faute de preuves scientifiques. »

Dans  « Parental Alienation, DSM-V and ICD-11, 2010 » diffusé à l’envi par Paul Bensussan, W. Bernet écrivait :

« l’introduction de l’aliénation parentale et ses critères de diagnostic dans le DSM-V  lui donnera un caractère officiel et devrait réduire le conflit autour de la terminologie, donnera des critères systématiques pour le diagnostic et permettra aux chercheurs d’étudier le phénomène d’une manière rationnelle ». Et il ajoutait:« Le fait que certains professionnels fassent parfois un mauvais diagnostic ne devrait pas empêcher l’officialisation de ce concept. »

Sans doute voulait-il se prémunir…..

En effet, dans le cas du petit Daniel, expertisé par W. Bernet qui a refusé les éléments objectifs du dossier, accusant la mère de « lavage de cerveau » et qui a conseillé une garde totale au père, il a fallu que sa mère fasse appel au FBI pour que la vérité éclate. Mais W. Bernet a refusé de s’expliquer sur son expertise……

Aux USA où sévit le concept d’aliénation parentale depuis des décennies, de plus en plus de professionnels s’insurgent et se mobilisent contre ce pseudo-diagnostic qui met les enfants en grand danger.

Combien de temps encore va-t-on laisser des « experts » français faire ou suggérer un diagnostic d’aliénation parentale selon leur propre idéologie ou opinion personnelle, voire arrière-pensées, puisque ce concept ne s’appuie  sur aucune base scientifique ?

REVUE 1000 REPORTERS